Carnets de navigation : les itinéraires Freedom Boat Club pour découvrir les régions côtières de France


Freedom Boat Club vous offre un accès illimité à tous les plaisirs de la mer et de l’océan. Pêche , sports nautiques , sorties en famille… Mais surtout navigation de plaisance ! Découvrez les îles, les plages et les estuaires les plus réputés des côtes françaises et tous les itinéraires et les programmes de navigation touristiques et exclusifs auxquels vous donne accès votre carte de membre Freedom Boat Club, pour des balades en mer inoubliables autour de : 

. La Rochelle

. Pornic 

. Carnon 

La Rochelle : vos itinéraires de navigation au large des côtes de Charente-Maritime

Votre Boat Club de La Rochelle a les pieds dans l’eau du Pertuis d’Antioche et du Pertuis Breton. Dans un rayon de 40 miles, une multitude de lieux emblématiques vous attendent, généreux de richesses touristiques, patrimoniales et Historiques : l’île de Ré, l’île-d’Aix, Rochefort, l’île d’Oléron, Fort Boyard, et une multitude de petits ports tous plus charmants les uns que les autres. 

Votre programme de navigation personnalisé

Le Pertuis d’Antioche est connu pour les îles qu’il entoure. Depuis votre base Freedom Boat Club, avec votre bateau à moteur équipé d’un GPS et d’un sondeur, munissez-vous du matériel de pêche ou de sport dont vous aurez besoin, et embarquez pour une balade en mer organisée ou pour une sortie en mer spontanée, sans plan aucun, sinon celui de ravir vos yeux et vos envies d’horizon. Les réputations de l’île de Ré et de l’île d’Oléron ne sont plus à faire ; on en connaît la splendeur historique et inchangée, les dédales de ruelles calmes et toujours baignées de soleil, les spécialités culinaires indéniablement vacancières… Ce qu’on connaît moins, et que votre club vous offre de découvrir, c’est la beauté de leurs silhouettes depuis le large. Noires sur un coucher de soleil multicolore, océanique, vous apprécierez les lignes iconiques de ces îles fabuleuses. Le temps d’un dîner, après une journée de navigation ou en prévision d’une nuit de cabotage, rassasiez-vous des ombres que le soir projettera sur l’océan à marée haute. 

Mais ce ne sont pas là les seuls mouillages tranquilles et éminemment touristiques dont vous pourrez profiter. L’île d’Yeu, ses côtes brillantes et ses plages discrètes satisferont vos rêves de grand large. Sans même accoster, depuis votre bain de soleil, les hauteurs pittoresques de ses villages vous combleront, bercé que vous serez par les flots sombres d’un océan presque toujours clément avec les vacanciers. De la même manière, l’île d’Aix vous dédiera ses plages tantôt escarpées, tantôt généreuses, toujours éclatantes de soleil. Pour profiter d’elle, ses abords vous laissent plusieurs possibilités : celle de s’échouer ou de se mettre l’ancre face à eux, ou au mouillage, plus loin, par plus de fond, ce qui vous permettrait de vous adonner un moment à la pêche à la ligne, ou la pêche semi-hauturière. 

En somme, les îles de Charente sont autant de confettis de pur plaisir, émergentes et gracieuses dans leur bassin entièrement navigable, couronnée de soleil et d’Histoire.

Un patrimoine historique plus beau depuis l’océan

Les côtes de Charentes-Maritime sont accrochées à l’océan par quelques points de couture, comme des boutons-pression qui affichent leurs reliefs sur les jointures écumeuses qu’ils maintiennent. Ces boutons, ce sont les phares de la côtes, innombrables, riches d’Histoires et de légendes. Parmi ceux-ci, vous pourrez approcher… 

    • Le phare des Baleines, si pittoresque, qui tient son nom des nombreuses baleines venues s’échouer à cet endroit de l’île de Ré il y a longtemps. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, cependant leurs squelettes, qui tapissent encore les fonds marins, offrent leurs anfractuosités à la faune et à la flore du bassin. Notez que c’est Vauban, l’architecte personnel du roi Louis XIV, qui a supervisé la construction du phare original. Un bon moyen d’initier vos enfants à l’Histoire et à l’architecture, dans une bonne ambiance de vacances, de découvertes aventurières et de marée basse.
    • Le phare du bout du monde, tout au bout de la pointe des Minimes, et non loin de leurs plages. Il est la réplique exacte d’un phare de Patagonie, remonté sur la côte au XXème siècle. 

Évidemment, enfin, vous pourrez mouiller face au Fort Boyard et amuser vos instincts d’aventurier. 

Pornic et la côte de Jade, pour des excursions en bateau charmantes, mais dépaysantes

Pornic étend ses côtes et ouvre son port face à de très jolies îles. Toute la côte est navigable, et les beautés qu’elles vous réserve sont nombreuses.

Les traversées depuis Pornic : des balades en mer dont on ne se lasse jamais

Le meilleur moyen de découvrir la côte de Jade, c’est encore d’en effeuiller chaque trésor. Depuis Pornic, effectuez la traversée jusqu’à l’île de Noirmoutier. Vous pourriez en faire le tour en bateau, pour mieux en apprécier les plages longues et blanches et la figure si typiquement côtière. Elle recèle de nombreuses richesses patrimoniales, au sens très large du terme : bâtiments historiques, promenades, sentiers touristiques mais aussi classiques culinaires… Après avoir débarqué au Bois de la Chaise, où vous vous restaurerez d’une fraîche salade de pomme de terre de Noirmoutier, prenez le temps de faire un tour à la criée du port de l’Herbaudière, ou flâner sur ses quais. Plus en intérieur, vous pourrez admirer les marais salants, qui vous feront comprendre ce que le Romantisme pouvait trouver de cathartique dans les paysages-état d’âme, ou vous amusez plus légèrement au parc aquatique Océanile. Quel que soit votre programme, croyez-en votre nez autant que vos yeux. Le mimosa, fleur totem de l’île, vous le gratifiera de son parfum lourd et tendre, salé par les embruns. Certaines beautés locales ne se voient pas, elles se ressentent, et c’est bien dans cette vérité que se loge tout le bonheur de la navigation. Mais peut-être une sortie plus moderne, plus urbanisée vous plairait-elle davantage ? Depuis Pornic toujours, rendez-vous à Saint-Nazaire. Là-bas, le chantier de l’Atlantique  et les possessions d’Airbus vous impressionneront, de même que le festival Les Escales, en pleine saison. Et pour un brin de poésie marine, alanguissez-vous au détour du remblai d’Escal Atlantic.

Du nord au sud, du sud au nord : longer la côte de Jade

Une fois les traversées effectuées, mille et un autres itinéraires attendent que vous les empruntiez. Notamment les proximités de la côte elle-même, dont les beautés se révèlent alors que vous la longez. 

En longeant la côte vers le nord, vous passerez la plage de la Noëveillard, sublimement ocre sous les soleils de toute saison, plus grande plage de Pornic. Plus en aval, les toits altiers des villas de Sainte-Marie se dessineront sur les flancs de la côte, plus sauvage ici, plus colorée aussi, brutale et typiquement atlantique. Depuis la mer, ces silhouettes princières et riches, comme posées sur un foyer fou de nature luxuriante, vous montreront ce que peut-être la côte de Jade dans toute sa splendeur. 

Montez encore : les Sablons, le Porteau, la Madrague, l’Etang, Port Meleu, l’Anse du sud… Autant de plages dont les noms résonnent et se marient à des souvenirs qu’on a hâte de se créer.  

Enfin, faites escale à la Pointe Saint-Gildas. Classé réserve naturelle, ce lieu chargé d’Histoire vous livrera, comme à des initiés, les splendeurs de ses profondeurs et les beautés de ses alentours. 

En longeant la côte vers le sud, vous passerez devant d’autres superbes bâtisses : les demeures de Gourmalon, qui précèdent la plage de la Source et sa thalasso historique et reconnue. Plus loin, l’auberge de la Fontaine aux Bretons réclame une escale. Typique, calme et accueillante, elle vous offrira une pause terrestre dans votre périple vers toujours plus de loisir. Mais si vous êtes plutôt bain de foule et animation villageoise, faites plutôt escale à la Bernerie-en-Retz, pour vous promener jusqu’aux Moutiers-en-Retz. Le vendredi, en période estivale, le bourg y est fabuleusement animé et le marché remarquable.

 Port de Carnon, bijoux de la côte de l’Hérault

De l’Hérault, on connaît tous bien l’intérieur des terres. Campagnardes et chaleureuses, vertes et vallonnées, elles permettent des promenades infinies dont la navigation de loisir ne vous privera aucunement. Sa côte, cependant, les nombreuses îles et les nombreux ports qui participent à sa renommée, atteint des sommets de beauté demeurés inégalés. Je veux dire : depuis la mer, ce que vous pensiez connaître par coeur change de visage. Naviguer aux alentours de Carnon, c’est redécouvrir ce que la Méditerranée peut avoir de meilleur.

Des itinéraires de navigation pour tout voir de la Méditerranée

Au départ de votre base Freedom Boat Club à Carnon (lien page club), ne regardez pas que l’horizon. L’arrière-pays, que vous apercevrez en longeant la côte, vous offre les profils superbes du Pic-Saint-Loup et des Cévennes. 

Prenez vers l’ouest : très vite, Palavas-Les-Flots se dessinera sur un ciel mouvant, aplat de roses et d’orangers tardifs ou de bleus azurés de zéniths. Son port de plaisance vous invitera à faire escale. Depuis votre bain de soleil, la silhouette de sa cathédrale du XIIIème siècle saura, elle aussi, vous séduire. 

Plus tard, laissez-vous tenter par les chemins de l’est : les bâtiments ubuesques, mais si plaisants, de la Grande Motte vous raconteront, portés au-dessus des petites vagues de la mer, des histoires d’architecture, de congés payés et de rock. 

Nous parlons de la Méditerranée : appréciez-en les plages ! Elles sont nombreuses à étaler leur sable fin et blanc sous des soleils de midi qui bronzent même les cheveux. La plage des Aresquiers, par exemple, à 12 miles à l’ouest de Carnon, détend son charme intemporel et vous laisse vous promener jusqu’à Frontignan. Non loin du Grau-Du-Roi, la plage de l’Espiguette contient sa jolie sauvagerie ; de quoi savourer une pause rafraîchissante et dépaysante à deux pas de toutes les commodités.

Des villes qui ravissent d’authenticité

En bateau ou depuis la terre, si vous vous frottez à la côte de l’Hérault, vous n’avez pas d’autres choix que de visiter la ville d’Aigues-Mortes. Nichée au coeur de la Camargue, la plus emblématique des régions de la Provence, cette ville médiévale fortifiée se joue de la modernité, du temps qui passe, même de vous. Y entrer, de la longer et de l’apercevoir, c’est perdre le fil du temps qui passe. C’est comprendre que le bonheur existe et que la plaisance en est la mère. Mais il y a mieux : en un coup d’oeil porté sur l’étendue tableau des alentours, à l’ombre de ces murs qui ont vu passer les siècles, vous embrasserez les marais salants et leurs couleurs pastel, étrangères, inoubliables. Ces terres inondées, de la surface desquelles est cueilli l’or blanc des mers (le sel) ne sont pas navigables. Et pour cause : on ne voudrait pas troubler une telle quiétude. 

Mais la Camargue ne se décrit pas. Territoire sauvage où les bêtes, l’eau et le ciel ne font que tolérer l’Homme, il doit être pénétré pour être compris. 

Plus citadine, plus précieuse aussi, la ville de Sète vous ouvre son adorable port de plaisance, escale attractive et originale qui fait toujours mouche. Embrassée par la Méditerranée et par l’étang de Thau, cette ville de caractère, un rien pittoresque, propose des promenades toujours charmantes et une animation douce, typiquement sudiste. Si vous accostez, n’hésitez pas à prendre de la hauteur. Le Mont Saint-Clair propose un panorama absolument délicieux.